Tombés du ciel à travers les nuages

Oui, car la soute était pleine, dis-donc !

Taulier, n’écoutant que son amour du disque et sa fraîche folie antillaise, a planqué deux ou trois caisses dans ses camarguaises et les a carrément balancé les caisses à la baille.
Comment a t-il ouvert les hublots ? Mystère. En tout cas elles ont flotté, vaillantes les petiotes, dans l’océan bleu joli, décliné les avances un rien relou des requins gloutons et accosté, comme des fleurs de manguiers, sur les côtes de la métropole vers la porte de Clignancourt.

Les voilà au sec et au Rideau. 

Sous le soleil du Rideau

(12 rue del Sarte, Paris 18)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.